> un projet santé articulé autour d'une thématique

Un projet santé articulé autour d'une thématique : le stress

A Nivelles

Lors de l’élaboration du projet santé, l’équipe santé a souhaité d’emblée faire remarquer  que la réflexion et les actions mises en chantier concernent les étudiants et  l’ensemble du personnel de l’école, donc aussi les enseignants.  Cela signifie qu’un projet santé développé au sein de l’école n’a du sens que s’il envisage le bien-être de tous, tout en s’adressant à chacun. C’est pour cette raison que l’intitulé général du projet s’appelle : « Bien vivre ensemble, bien vivre pour soi ».

En sous-titre du projet, l’objectif à long terme est mis en évidence : améliorer la qualité de vie dans l’enseignement supérieur pédagogique. Cette explication a toute son importance : elle insiste sur le fait que la santé est d’ordre collectif et que c’est en améliorant la qualité de vie dans les lieux de vie, dans l’organisation, qu’un projet santé a réellement des chances d’avoir un impact. C’est évidemment un objectif ambitieux à réaliser par étape, pas à pas, et sur plusieurs années.

Le projet santé se structure autour d’axes interactifs majeurs :

 

Agir
Le développement d'espaces de vie plus agréables
Des lieux et des moments d'information

 

L’équipe a choisi dès lors d’orienter en priorité ses actions sur ce thème, avec pour objectif de tenter de le faire diminuer. (Atout santé "Stress")

L’approche se veut systémique, avec la volonté d’y associer au maximum les étudiants et les professeurs par un travail et une réflexion en équipe santé, dans les classes et au sein des Conseils pédagogiques et des enseignants pour préciser les origines du stress en lien avec les études et pour proposer des actions spécifiques. Des sujets tels que la charge des cours, l’organisation de la formation, la planification des travaux sont abordés. D’autres thèmes sont proposés lors de la deuxième année, tout en gardant en toile de fond celui du stress : lancer l’année, la fatigue, le blocus, l’alimentation.

Agir

L’amélioration de l’organisation scolaire pour tous et le soutien aux étudiants de première année

Faisant suite à la diffusion des résultats de l’analyse des besoins, des débats ont lieu dans quelques classes et au sein de Conseils pédagogiques. Les situations qu’évoquent les étudiants comme sources de stress dans l’école renforcent ce qui était apparu dans l’enquête et appuient ce que les professeurs avaient déjà perçu. Les constatations et les propositions issues de ces discussions soutiennent la volonté de la direction d’apporter des changements concrets. Différentes mesures sont prises ou mises en chantiers concernant la charge des cours, l’organisation des cours, la planification des travaux, le soutien pédagogique auprès des étudiants de première année.

  • Il apparaît clairement qu’il faut offrir à tous les étudiants plus d’heures de liberté, dans l’école, durant les heures de cours. Il est nécessaire de leur octroyer des périodes de respiration, qui peuvent, par exemple, leur permettre de se réunir plus facilement pour réaliser des travaux de groupe.
  • Un effort particulier est fourni pour constituer plus rapidement les horaires de cours, pour les rendre plus stables et clairs. Des horloges sont installées dans les classes pour pouvoir respecter plus facilement ces hoaires.
  • Une réflexion est entamée pour arriver à une meilleure répartition des travaux, pour mieux les étaler en tenant compte des exigences de chaque professeur et des charges de cours, de stage.
  • Une attention accrue est apportée au “ coaching ” des premières années par des séances de méthodologie, de propédeutique, dans le courant du premier quadrimestre.
  • Des ateliers « de départ » sont organisés pour les aider à prendre conscience de ce que cela signifie d’être étudiant aux études supérieures, pour apprendre à maîtriser un texte, à chercher de la documentation.
  • Enfin, toujours pour les premières années, des atelier du blocus sont mis en place pour leur donner l’occasion d’aborder les questions qui tournent autour de l’organisation d’un premier blocus aux études supérieures. Ces animations sont assurées en partenariat avec Jeunesse et santé des Mutualités chrétiennes. Ses représentants font partie intégrante de l’équipe santé et participent activement au développement des projets.

-> Retour au menu

Le développement d'espaces de vie plus agréables

Les étudiants se plaignent de ne plus disposer d’un local bien à eux, convivial.

Très rapidement un nouvel espace de vie a été mis à leur disposition. Ils l’ont aménagé eux-mêmes avec un budget reçu de l’école et ils l’occupent durant les temps libres, pour leurs moments de rencontre informelle, pour leurs activités. Il est important que les étudiants disposent d’un espace de vie qui ne soit pas une classe de cours et qu’ils peuvent s’approprier.

Les étudiants l’inaugurent en offrant à tous un apéritif de leur cru à base de fruits, à la suite de la présentation de l’équipe santé à la fin d’un cours.

Interview de Joseph Dewez, responsable de la section préscolaire, professeur de philosophie à l'ENCBW Nivelles.

-> Retour au menu

Des lieux et des moments d’informations

L’équipe souhaite que l’information concernant le projet santé soit visible et accessible. Il s’agit d’une part d’attirer l’attention sur les projets de l’équipe et les dates de réunions de travail. Et, par ailleurs, de rendre accessibles des informations concernant la santé. C’est dans cette optique d’accès, à la fois souple, permanent et ponctuel, qu’une série de moyens d’informations sont au fil des mois mis en place et modifiés en fonction des évaluations effectuées.

Le Point santé

Durant la première année de la réalisation du programme, le Point santé a été organisé à l’extérieur, à cinq bonnes minutes de l’école, au sein du PSE. Étant donné le peu de fréquentation et au vu des évaluations effectuées auprès des étudiants, la permanence va dorénavant être proposée dans l’école. Dans un premier temps, un projet de préparation et de vente de sandwichs sains, faciles à réaliser soi-même, complété par des informations concernant l’alimentation, sera organisé autour de ce Point santé. Cette collaboration entre le PSE et les étudiants est souhaitée pour améliorer le quotidien des étudiants, les sensibiliser de façon concrète et utile à l’alimentation et leur montrer qu’il y a moyen de se préparer un petit repas facile, original et agréable.

L’action a aussi pour but de rendre plus visible le rôle du PSE et de le rapprocher des étudiants.

La farde santé

L’équipe présente le projet et quelques informations concernant le stress au moyen d’ une  farde à rabats, colorée, illustrée d’un dessin produit par un étudiant. Par ce support, outil directement utilisable, l’équipe espère attirer l’attention des étudiants et leur donner envie de découvrir son contenu.

La farde n’est pas simplement distribuée mais toujours offerte lors d’une brève présentation durant un cours ou à l’occasion de la journée d’accueil des premières.

Les permanences Infos santé

La première année de l’application du projet, une permanence d’informations santé est proposée par les partenaires de la Mutualité chrétienne, à l’école. Les étudiants peuvent y trouver des renseignements utiles concernant des lieux et des structures en lien avec la santé. Mais on n’y propose en aucun cas un entretien concernant leur santé, ce rôle étant réservé au PSE. Ces partenaires aident le PSE à constituer une farde reprenant toutes les adresses locales utiles.

Les valves santé

Les deux sections (primaire et préscolaire) n’ont pas cours dans les mêmes bâtiments. Plusieurs valves sont installées dans les deux bâtiments pour rendre l’information accessible à tous. Une valve extérieure, dans un lieu de passage commun, fournit les informations concernant les permanences d’accueil du Point santé, les dates de réunion, de conférences, de rencontres.

Les autres valves, situées dans des lieux bien fréquentés par les étudiants, développent des thèmes tels que « lancer l’année », la fatigue, le stress par une approche synthétique, illustrée de dessins. Elle est complétée par des fiches santé, des dépliants, des conseils sous forme de jeux.  

Les conférences-rencontres

Deux conférences ont été organisées. L’une sur le stress, en début d’année, pour tenter de donner quelques balises qui permettent d’avoir une approche commune sur la notion du stress :mieux comprendre ce qu’est le stress, faire la différence entre le stress qui mobilise et celui qui paralyse, se donner quelques outils pour y faire face. Elle est organisée dans le cadre de la journée d’accueil de début d’année et s’adresse à tous les étudiants et professeurs. Incluse dans le programme, elle est donc obligatoire pour les étudiants. Ici encore, l’apport d’un partenaire extérieur a aidé l’équipe à trouver un des intervenants de la conférence.

La deuxième conférence aborde la question du sommeil. Elle offre la possibilité de rencontrer une spécialiste de cette question, après avoir écouté un petit exposé dynamique, soutenu par une projection. Elle est organisée à l’heure de midi.

Le centre de documentation

Un coin santé est réservé dans le centre de documentation, ouvert tous les jours. Il met à la disposition de tous des livres choisis en fonction des thèmes plébiscités lors de l’enquête, des fiches santé et d’autres documents. Le choix des livres s’appuie principalement sur le souhait d’apporter aux étudiants des guides assez pratiques ou une première réflexion, faciles d’accès.

-> Retour au menu